Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loren Photo spécialiste Surf Windsurf et Crossfit

Photographe amateur spécialisé dans le surf, windsurf, wingfoil, paddle, kitesurf et crossfit.

Je n'irai pas au bout !!!

Publié le 27 Décembre 2020 par Loren in photo52

Il ne s'agit pas d'arrêter la photographie. Non, juste d'arrêter le projet Photo52 !

Pour commencer si ça s'appelle Photo52, c'est qu'initialement le projet devait comporter 52 publications (1 par semaine pendant 1 an).

Comme vous l'aurez vu, je n'ai publié que 44 articles pour ce projet.

44 articles au cours desquels j'ai pu apprendre, explorer le domaine de la photographie. Vous avez bien lu. J'ai exploré et comme dans toute exploration on tombe sur des trucs qu'on n'attendait pas.

Alors j'ai fait plein d'erreurs techniques, j'ai fait des photos de M/.?x%, j'ai exploré et j'ai découvert des sujets, des approches du domaine qui m'interrogent et m'interpellent.

J'ai notamment découvert un gars, Thomas Hammoudi dans un premier temps via sa chaîne Youtube et après via son blog. J'ai mis un petit peu de temps à recouper les éléments laissés sur Youtube et j'ai réalisé qu'il avait une approche assez similaire de celle de Laurent Breillat (auteur du blog Apprendre la Photo et auteur de la chaîne du même nom).

Ces deux Youtubeurs m'ont permis de comprendre que la technique ne faisait pas tout en photographie. Que la connaissance de l'histoire de la photographie, la connaissance des courants... bref avoir une culture photographique était important. Alors j'ai commencé à lire des bouquins et je continue actuellement.

C'est grâce au Projet 52 que j'en suis là. Que je m'ouvre à une autre culture. La culture photographique.

C'est grâce au projet 52 que j'ai compris les bases techniques de la photographie comme par exemple le triangle d'exposition ou quelques règles de composition.

Ce que j'ai appris ce sont des règles de base, des fondamentaux qui me serviront de référence. Acquérir la culture de photographique me permettra justement d'utiliser ces bases et ces références et Thomas et Laurent m'ont "appris" à ne pas les ériger en dogme absolu.

Je n'aime pas les dogmes. Ils nous emprisonnent, ils nous limitent alors que les règles nous guident sans nous imposer quoi que ce soit. S'éloigner des règles permet de laisser libre court à son imagination et devenir créatif mais comme le dit très bien Eric Gibaud dans une de ces vidéos, il ne faut appeler art tout ce qui sort de la norme sous prétexte que ça sort de la norme. L'art est pensé, réfléchi hors certains cachent sous le terme "art" une ou plusieurs photos ratées !

Tout est dans l'intention que le photographe veut donner à sa photo et je pense que le contexte de chaque prise de vue est ultra important et doit être expliqué pour donner à celui qui la regarde les éléments permettant de comprendre le message et passer au delà de la technique.

Une autre raison pour laquelle j'arrête le projet Photo52, c'est tout simplement qu'il me limite.

Il me limite par le fait qu'il m'oblige à publier une photo dans un rythme donné. J'ai la désagréable impression de devoir "pointer" comme je le faisait à l'usine à une certaine époque.

Cette impression insinue un sentiment désagréable dans une pratique qui reste un loisir ce qui est un peu contradictoire vous l'admettrez.

C'est donc avec un peu de tristesse que j'arrête le projet mais aussi avec un semblant de soulagement. Une tristesse car je n'ai pas réussi à aller au bout. Sentiment certainement généré par mon esprit de compétiteur, de sportif. Mais aussi un sentiment de soulagement car avec le temps ce projet me pesait en "m'obligeant" à publier. Une sorte d'obligation morale...

En conclusion, le projet s'arrête mais les articles sur la photographie et mon évolution de photographe vont continuer à voir le jour sur le blog.

Je n'ai aucune idée du rythme de publication, du contenu, de l'ouverture à d'autres photographes que je vais pouvoir donner. La vie est pleines de difficultés, de déconvenues mais aussi de belles rencontres alors je sais que le chemin photographique ne s'arrête pas là et que même si l'avenir est incertain, il est totalement à créer à partir de ce que je suis.

A bientôt sur ce blog et sur d'autres médias notamment instagram où nous pouvons échanger.

Commenter cet article