Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loren Photo spécialiste Surf Windsurf et Crossfit

Photographe amateur spécialisé dans le surf, windsurf, wingfoil, paddle, kitesurf et crossfit.

Quand toute ta vie va changer, influence ou pas ?

Publié le 8 Juillet 2021 par Loren in Photographie

A l'heure où j'écris ces lignes, cela fait maintenant un peu plus de 6 mois que ma vie personnel oscille entre séparation et continuité du mariage.

Je vous passe les turpitudes liées à la séparation avec ses disputes et réconciliations, ses moments de confiance et de méfiance...

Quel est le lien avec la photographe allez-vous me dire ?

C'est dans les moments difficiles voire très difficiles, quand on est au fond du trou qu'on prend conscience des choses les plus profondes qui nous animent.

Alors il y a ce qui reste de la famille (les enfants) qui deviennent le seul et unique objectif de notre vie avec son lot de priorisations comprises ou incomprises. Parmi ces priorisations il y a celles qu'on peut qualifier de vitales directement associées aux enfants mais il y a aussi les éléments qui nous semblent fondateurs dans notre reconstruction.

Pour moi il s'agit de mes passions. Le sport et la photographie.

Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours voulu tenir cet équipement mécanique qui était capable de capturer et mettre sur du papier des images du monde réel et qui parfois montrent un monde différent de celui que nos yeux peuvent voir.

J'avais déjà évoqué dans un autre article pourquoi je faisais de la photographie. Je crois que les évènements que je traverse amplifient ce que je ressens et ce qui est au fond de moi, que peut-être j'avais oublié ou planqué au fond de moi. C'est dans les moments difficiles qu'on sait qui on est et que se révèle la vraie nature des personnes qui nous entourent.

Alors que toute ma vie bascule dans le divorce, que ma fille adolescente de 15 ans qui a assisté à plusieurs disputes et n'a retenu que les idioties que j'ai pu dire ou faire sur le coup de la colère, de la douleur intense et/ou des émotions négatives ne veut absolument plus avoir à faire avec moi, que la situation familiale est complètement explosée, que ma deuxième fille ne sais plus trop où elle en est mais que du haut de ses 12 ans elle dit avec justesse et responsabilité qu'elle n'a pas à choisir entre papa et maman et bien j'essaie de m'en sortir avec ce que j'ai au fond de moi.

Le temps de stabiliser les choses matérielles (logement, véhicules...) puis de prendre quelques repères en attendant notre nouvelle vie (les filles ou la fille selon les choix de la grande et moi).

Alors en ce moment je prépare ma "nouvelle vie". Formalités du divorce, déménagement, organisation de la vie... mais je pense énormément à la photographie et la manière dont elle m'aidera à me reconstruire.

Étonnant de penser que la photographie pourrait m'aider à me reconstruire ?

Oui et non je vous dirais. Comme évoqué plus haut c'est une activité qui m'a construit et que j'ai dû mettre de côté trop longtemps. Il n'est donc pas étonnant de la voir réapparaitre avec force.

Ce matin, j'ai repris l'appareil photo pour la première fois depuis au moins 2 mois. J'ai fait quelques photos et je m'aperçois que ma manière de percevoir le monde a changé et que mon cadrage est différent. Les évènements ont-ils modifiés ma perception du monde ? Est-ce durable ?

Pleins de questions qui se posent quand on est photographe même amateur.

Je suis mes émotions, mes sensations lorsque je photographie et là question émotions et sentiments je peux vous dire que ça se bouscule au portillon et dans tous le sens. Faire le tri et ordonner tout ça est difficile.

Je m'aperçois aussi que mes photos avec le téléobjectif sont floues. Tu m'étonnes avec la dose d'adrénaline que j'ai dans le sang ça doit bouger un max 😞et donner... de la mer....

Pour la technique, ce n'est pas le meilleur moment de reprendre mais au moins pendant les quelques photos que j'ai réalisées, je ne pensais qu'à ça et plus du tout à mes ennuis.

Je suis sorti de mes préoccupations quotidiennes, de ma tristesse, colère... même si je m'aperçois sur les photos prises que cela transparait par des défauts techniques et un cadrage particulier (très serré).

Le fait d'écrire cet article m'aide sur deux points :

  • oublier et prendre de la distance par rapport à l'épreuve que je traverse,
  • prendre conscience de l'influence de mon état émotionnel et sentimental sur ma manière d'aborder la photographie.

Je ne sais pas si la photographie pourrait être un remède pour ma reconstruction mais en tous cas ce pourrait être un élément fondateur de ma nouvelle vie. Je ne sais pas si je pourrai m'appuyer dessus pour de nouveau avoir une vie sociale et retrouver les joies de la vie. Retrouver les rires de mes filles, peut-être trouver LA personne avec qui je serai bien et qui acceptera un photographe amateur, blessé de toutes parts qui essaie de s'en sortir comme il le peut pour que ces filles soient le plus heureuses possible.

A cette heure je pense que cet article en appelle d'autres car le sujet est intéressant et me permet de lâcher/sortir ce que j'ai en moi de la même manière que ce que permet la photographie.

Si vous avez eu une expérience similaire, je vous invite à nous faire partager votre expérience au travers d'un commentaire.

Post-scriptum

Pourquoi cette couverture ?

Et bien c'est un peu moi dans la vie en ce moment. Je me casse la gueule dans un bouillon et je ne sais pas où je tombe et où ça va me mener... 

Commenter cet article